La Taille raisonnée, une alternative plus que positive aux tailles sévères et radicales !

Les tailles sévères, généralement pratiquées :

  • Sans connaissance du sujet

  • Pour limiter la hauteur de l’arbre et/ou sa surface foliaire

  • Pour apporter de la luminosité dans les jardins, ou sur les maisons

  • Limiter le développement de la masse foliaire

 

Ces tailles ne peuvent en aucun cas répondre à toutes ces attentes et n'entraîneront qu'à long terme des déficiences mécaniques et biologiques. Les arbres sont des êtres vivants, et comme tous ils réagissent très mal à la moindre agression extérieure pouvant leurs être infligée.

Entreprendre une taille radicale (étêtage, réduction...) sur votre arbre (fig.1) entraînera obligatoirement la formation de rejets au printemps suivant. Ces derniers prendront très vite de la grosseur et de la hauteur dans les années à venir.

 

Si vous pensiez obtenir de la lumière en supprimant la masse foliaire, et bien c'est raté ! 

Une grande partie des personnes pensent que ces rejets, sont signe de bon fonctionnement de l'arbre, mais cela est totalement FAUX !  

fig.1: étêtage tilleul centenaire ravagé par le Ganoderme (champignons lignivore)

En effet en réalisant ce type de taille drastique, la totalité ou la quasi totalité de la masse foliaire, indispensable au bon fonctionnement biologique de l'arbre lui permettant d'effectuer la photosynthèse, est supprimée.

Pour palier à cette perte brutale, et ainsi survivre, le végétal va compenser le plus vite possible par la formation de rejets provenant de bourgeons latents.

On se retrouvent par conséquent avec quasiment le même volume foliaire en l'espace de deux ans tout juste.

En ce qui concerne l'arbre, les plaies trop grosses et en grand nombre sont susceptible dans une majorité des cas de ne pas cicatriser en totalité et donc de laisser le tronc se détériorer très rapidement voire même se creuser (fig.2 et 3).

Elles pourront entraîner par la suite des risques de dégénérescence, d'implantation de bactéries, de maladies, de champignons lignivores ou encore d'insectes xylophages, (fig.4 et 5) ayant des impacts négatif très importants sur l'avenir biologique et mécanique de l'arbre.

 

Tout ceci le rendra dangereux et sujet à de nombreuses casses de branches, voire même de l'arbre entier dans certains des cas.

fig.2 et 3 : cicatrisation incomplète suite à une mauvaise coupe et pourriture d'un tronc entier suite à un étêtage.

Schéma de l'évolution de l'arbre après un étêtage ou taille sévère (fig.6) :

fig.6

fig.4 et 5: Grand capricorne du Chêne et Ganoderme (parasite du système racinaire) sur le tilleul étêté en fig.1

Ci joint en PDF, un schéma explicatif détaillé des différences entre taille sévère et taille raisonnée. 

Cliquez sur l'icône pour ouvrir.

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon

Me Contacter: 

: 07.86.56.08.55

  • Facebook - Black Circle
  • Black Instagram Icon

: entre ciel et terre élagage

Conseils et Devis Gratuits !